@: matiplasticienne@gmail.com

#: 06 78 14 45 29

  • download
  • index

 L’Homme a toujours laissé son empreinte derrière lui, comme pour un pardon, une rédemption 

La trace témoignant de l’existence d’un peuple, d’un sentiment 

Le message qu’elle véhicule et le lien pérennisé.

Mémoire de toute activité humaine.

Où la forme déliquescente, devient le reliquat d’une vie oubliée.

 

L’existence humaine vient et dépend bien de cette grande dame et tous ces petits organismes. 

La terre gronde sous nos pieds, sous les fondations de nos bâtisses présomptueuses.

Cette même terre qui a connu la naissance de l’humanité 

et qui reprends ses droits, capable de détruire nos certitudes si bien fondées…

Réussir à matérialiser ces pensées, par la sculpture, l'utilisation de matériaux minéraux, naturels.
Le dessin, en grattant la feuille pour enregistrer les traces, où les empreintes d’écorces ou de de mur de la ville.

Pour enfin proposer une autre vision photographique des démolitions, des chantiers comme il y a en a tant dans une vie.
Recréer une autre perception de la nature, ses arbres, son environnement et ne plus les considérer comme deux entités séparées, aussi bien équilibrées que vulnérable au passage du temps. 

 

Man has always left his mark behind him, as if for forgiveness, redemption The trace testifying to the existence of a people, a feeling The message that it conveys and the lasting link.

Memory of all human activity.

Where the deliquescent form becomes the residue of a forgotten life.

 

Human existence comes and depends on this great lady and all these small organisms. The earth roars under our feet, under the foundations of our presumptuous buildings.

This same land that has known the birth of humanity and who takes back his rights, capable of destroying our well-founded certainties ...

 

Succeed in materializing these thoughts, through sculpture, the use of natural mineral materials. The drawing, scratching the sheet to record the traces, where the bark or wall prints of the city. To finally propose another photographic vision of the demolitions, the building sites as there are so many in a life. Recreate another perception of nature, its trees, its environment and no longer consider them as two separate entities, both balanced and vulnerable to the passage of time.

 
www.matiartisteplasticienne.com